• Accueil
  • > Essai KTM Super Duke, premier contact
( 9 mai, 2008 )

Essai KTM Super Duke, premier contact

duke1.jpg

KTM cherche depuis l’an dernier à raffermir sa position en Amérique du Nord, et il compte sur son super Duke pour mener la charge. Ainsi, KTM organise des journées d’essais permettant à quiconque, possédant un permis moto, d’ajouter un peu de couleur orange à sa palette. Alignée contre la caravane venant des États-Unis, une belle brochette de Super Duke attend ceux et celles suffisamment braves pour affronter les routes du Québec défoncées par le dégel en cette journée pluvieuse et frisquette. Mais les conditions moins qu’idéales n’entament en rien la bonne humeur des participants, dont la majorité se presse pour refaire un autre tour, aussitôt revenu de leur première expérience. Ayant attendu que la pluie se calme avant de me présenter, je me suis vite fait rejoindre par ce murmure disant qu’il fallait faire preuve de gentillesse avec l’embrayage en première, surtout pour les habitués des gros V-Twin américain. Le Super Duke a certes du caractère, mais il peut également se montrer caractériel pour qui le prendrait à rebrousse-poil. Le bicylindre de 999 cm3 rugit d’emblée, et dès que le feu passe au vert, il est immédiatement d’attaque. Très à l’aise à haut régime, la conduite acérée en ville convient donc tout à fait à sa nature. Mais les longues courbes que nous empruntons en cette journée ne le laisse pas démuni pour autant, au contraire. On s’y jette sans hésitation avec plaisir et appétit, en fait, si hésitation il y a, c’est qu’on se demande si c’est le pied qu’il faut mettre au sol ou le genou!

 duke3.jpg

Le ramage valant bien le plumage, son allure n’est donc en rien trompeuse, ses lignes tranchantes ne laissant aucun doute sur ses intentions. En anglais, on le désigne sous le vocable de « Street Fighter » ou « Bum de bonne famille » au Québec. Toutes les filles en sont folles et les garçons veulent tous être son ami. Il faut juste assez de courage ou de douce folie pour oser l’approcher, et si on ne le brusque pas trop lors des préliminaires, lui laissant l’initiative, l’expérience en sera pleinement satisfaisante.

 duke2.jpg

KTM 990 Super Duke
Bicylindre, 4-temps, en V à 75 degrés
999 cm3, 6 vitesses
Garde au sol de 150 mm
Hauteur de selle de 850 mm
Réservoir de 18,5 litres
Poids à sec de 186 kg

 

Publié dans Non classé par
Poster un commentaire

Pas de commentaires à “ Essai KTM Super Duke, premier contact ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|